jeudi 10 décembre 2009

Dépistage, suivi de l'hypertension artérielle

Sommaire
Qu'est-ce que l'hypertension artérielle ? 1
ÉVALUATION DU RISQUE CARDIO-VASCULAIRE 3
Auto mesure et mesure ambulatoire de la pression artérielle sur 24H 6
TRAITEMENT NON PHARMACOLOGIQUE : MESURES HYGIÉNO-DIÉTÉTIQUES 6
Qu'est-ce que l'hypertension artérielle ?
L'hypertension artérielle c'est quand les parois des artères deviennent moins souples et opposent une résistance au passage du sang.
Le cœur envoie le sang dans les artères lors de la systole.
Le brassard serré sur le bras empêche le sang de passer par l'artère, le pouls est inaudible.
Nous desserrons le brassard, le poul devient audible à une valeur systolique de 140 mmgHg.
Nous desserrons jusqu'à ne plus entendre le pouls c'est la valeur diastolique du cœur au repos : 90 mmHgAu-dessus de ces valeurs, les veines sont trop raides et il faut une forte pression pour empêcher le sang de passer, donc le cœur se fatigue et c'est le signe que les parois artérielles se sont durcies par le cholestérol et les dépôts de calcium.
L'HTA est définie de façon consensuelle par une Pression Artérielle Systolique supérieure ou égale à 140 mmHg et/ou une Pression Artérielle Diastolique supérieure ou égale à 90 mmHg, mesurées au cabinet médical,.
Techniques de mesure de la pression artérielle.
• minimum 2 mesures par consultation (une mesure à chaque bras au cours de la 1re consultation)
• avec un appareil validé, un brassard adapté à la taille du bras et placé sur le plan du cœur
• chez un patient en position couchée ou en position assise depuis plusieurs minutes
• avec recherche systématique d'une hypotension orthostatique (particulièrement sujet âgé, diabétique)

Dr Benoît Tyl On a l'âge de ses artères (rigides).
Il est important de mieux comprendre les modifications corporelles dues à l'âge, en particulier les modifications artérielles qui jouent un grand rôle.
Le changement structural principal consiste en une dégénérescence de la média conduisant à une rigidité accrue des grandes artères élastiques.
Cette rigidité majore l'onde artérielle incidente et hâte le retour de l'onde réfléchie, le tout se traduisant par une augmentation de la pression artérielle systolique et de la pression pulsée.
L'augmentation de la pression artérielle secondaire à une majoration de l'onde réfléchie conduit à un gaspillage de l'énergie déployée par le ventricule gauche et à une hypertrophie cardiaque.
Par ailleurs, l'augmentation de la pression pulsée et du stress vasculaire dus au flux tend à se propager à la microcirculation vulnérable des organes comme le rein et le cerveau et prédispose au risque d'infarctus cérébral lacunaire et d'albuminurie. Les traitements spécifiques sont limités.
La plupart des vasodilatateurs disponibles peuvent agir sur les artères les moins touchées et diminuer par la même significativement l'onde réfléchie et la pression aortique centrale.
Cet effet est susceptible d'aider à la régression de l'hypertrophie ventriculaire gauche.
Hashimoto J et Ito. Some mechanical aspects of arterial aging: physiological overview based on pulse wave analysis. Ther Adv Cardiovasc Dis 2009; 3 : 367-378

ÉVALUATION DU RISQUE CARDIO-VASCULAIRE
Facteurs de risque utilisés pour estimer le risque cardiovasculaire global RCG.
Âge (> 50 ans chez l'homme et > 60 ans chez la femme)
Tabagisme (tabagisme actuel ou arrêté depuis moins de 3 ans)
Antécédents familiaux d'accident cardio-vasculaire précoce infarctus du myocarde ou mort subite, avant l'âge de 55 ans chez le père ou chez un parent du 1er degré de sexe masculin infarctus du myocarde ou mort subite, avant l'âge de 65 ans chez la mère ou chez un parent du 1er degré de sexe féminin
AVC précoce (< 45 ans)
Diabète (diabète traité ou non traité)
Dyslipidémie : LDL-cholestérol ≥1,60 g/l (4,1 mmol/l) HDL-cholestérol ≤ 0,40 g/l (1 mmol/l) quel que soit le sexe

AUTRES PARAMÈTRES À PRENDRE EN COMPTE POUR LA PRISE EN CHARGE DU PATIENT HYPERTENDU
Obésité abdominale (périmètre abdominal1 > 102 cm chez l'homme et 88 cm chez la femme) ou obésité (IMC _ 30 kg/m2)
Sédentarité (absence d'activité physique régulière)
Consommation excessive d'alcool (plus de 3 verres de vin/j chez l'homme et 2 verres/j chez la femme)
ATTEINTE DES ORGANES CIBLES (AOC)
Hypertrophie ventriculaire gauche
Microalbuminurie : 30 à 300 mg/j ou 20 à 200 mg/l
MALADIES CARDIO-VASCULAIRES ET RÉNALES
IR (DFG <> 500 mg/j
AIT et AVC
Insuffisance coronarienne Artériopathie aorto-iliaque et des MI Stratification des niveaux de risque cardio-vasculaire

Auto mesure et mesure ambulatoire de la pression artérielle sur 24H
Ces compléments à la mesure conventionnelle permettent d'éviter les erreurs de diagnostic par excès (HTA blouse blanche) ou par défaut, plus rares (HTA masquée ou ambulatoire isolée) et, de s'assurer de la permanence de l'HTA.
L'« HTA blouse blanche » est définie par une PA au cabinet =140/90 mmHg alors que la PA ambulatoire est < 135/85 mmHg : nécessite une surveillance annuelle.

TRAITEMENT NON PHARMACOLOGIQUE : MESURES HYGIÉNO-DIÉTÉTIQUES
Qu'est-ce qui vous parait le plus facile à faire ?
limitation de la consommation en sel (NaCl) jusqu'à 6 g/j
réduction du poids en cas de surcharge pondérale, afin de maintenir l'IMC (indice de masse corporelle) en dessous de 25 kg/m2, ou à défaut, afin d'obtenir une baisse de 10 % du poids initial
pratique d'une activité physique régulière, adaptée à l'état clinique du patient, d'au moins 30 min, environ 3 fois par semaine
limiter la consommation d'alcool à moins de 3 verres de vin ou équivalent par jour chez l'homme et 2 verres de vin ou équivalent par jour chez la femme
régime alimentaire riche en légumes, en fruits et pauvre en graisses saturées (graisse d'origine animale)
arrêt du tabac, associé si besoin à un accompagnement du sevrage tabagique
Les mesures hygiéno-diététiques sont recommandées chez tous les patients hypertendus, quel que soit le niveau tensionnel, avec ou sans traitement pharmacologique associé.

Aucun commentaire: